Marcelle

Marcelle est une femme que ma mère a rencontrée il y a quelques années sur la Promenade des Anglais. 
Pour moi, Marcelle est ma bohémienne, mon esprit enchanteur, ma soeur, mon reflet, ma muse.

Pour moi, Marcelle me donne l'air de vivre, le vrai, le vrai Nice. Marcelle m'offre une porte ouverte sur l'histoire de ma ville, elle me laisse entrevoir les racines de cette ville, de son histoire, de la blessure d'un temps perdus. Marcelle m'offre un immense réconfort et un univers d'inspiration. Marcelle c'est une fée. J'entre dans sa petite grotte de merveille, au coin d'une impasse 2minute à pieds de Magnan, et je suis perdue dans tout un univers. J'y passe des heures a papoter. J'en sors toujours ornée de jolies babioles que je ne peux qu'accepter. Alors je viens la voir avec mes propres cadeaux, je lui montre des photos, je lu explique internet et instagram. Elle aimerait avoir pu s'y faire mais pense avoir passé l'age. Elle n'aime pas les photos. Elle n'aime pas sortir. Elle n'a jamais quitté la France. Elle aurait aimé voyager le monde. Chacune des chambres de sa maison a une thématique spécifique: l'Asie sa chambre a coucher, L'Afrique son boudoir, la chambre verte.

Marcelle elle a cassé son dos quand elle avait 16 ans. Tout comme moi. Elle me parlait de Cimiez il y a longtemps, d'été passé allongée, de tournées de cinemas sur Jean Médecin, de virée en motto à la montagne avec son mari, de son lien fraternel avec son fils qui lui manque tellement. De ses amis artistes, des documentaires qu'elle regarde, des films français qu'elle n'aime pas. De son mari pendant la guerre, de la mer, de mes amants, de Dieu. De comment elle souffre et ne veut plus être sur Terre. De moment je refuse de prier qu'elle soit emportée.

Marcelle te quitter, ne pas te rendre visite me brise le coeur. Je pense à toi, je t'aime fort.

 

 

 

Marcelle

 

 

            Te quitter c’est pas t’oublier

 

Tu me suis dans le vent de mes idées,

une pensée partagée, un Coeur refletant le mien, y faisant echo.

Te trouver à travers ce temps, ces experiences qui nous séparent et nous differencient. Un Coeur qui fit echo au mien, un sourire qui me soutient, qui me voit, me comprend, tout ton univers que tu as crée et vécu autour de toi; dès que j’y entre je sais sans aucun doute que nous sommes liées, nous sommes soeurs.

 

Te quitter.. je sais que dans un monde ou un autre, je te reverrais.

je sais que je te tiens dans mon Coeur et te porte avec moi partout ou je vais. Cet esprit que nous partageons, nous guide à travers le temps, l'espace; le monde.